Conseil du jour

Prévention et sensibilisation sur le #corona_virus #nCov -A- Qu’est ce que un coronavirus Les coronavirus forment une vaste famille de virus qui sont à l’origine de diverses affections, allant du rhume banal à des maladies plus graves comme le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et le nouve

Météo
Météo

Protection Civile : 400 vols de l’unité aérienne

Protection Civile : 400 vols de l’unité aérienne

Le DG s’engage à régler le problème de rémunération aux postes spécifiques.

Le directeur général de la Protection civile, le colonel Boualem Boughelaf,  s’est engagé à régler le problème de rémunération aux postes techniques spécifiques  dans le corps de la protection civile.

Lors d’une visite de travail et d’inspection au siège de l’Unité aérienne de la protection civile à Dar El Beida, le chef des sapeurs-pompiers a présidé une réunion avec le personnel de l’unité en présence du directeur de l’Unité aérienne de la Sûreté Nationale et le DG de l’aéroport, Tahar Allache et des cadres de la DGPC. Lors de son intervention  le colonel Boughelaf a tenu à féliciter les unités opérationnelles et les colonnes mobiles de la protection civile pour les efforts fournis dans la sécurisation de la saison estivale,  notamment dans la lutte contre les incendies de forêts «dans une période difficile». Il a, dans ce sens, mis en avant,  l’importance de la contribution des hélicoptères de la protection civile, dans les opérations d’extinction des grands feux ayant ravagé notamment des forêts à Tissemsilt, Tizi-Ouzou et Blida. En effet, les hélicoptères ont mené 400 vols durant la saison estivale. Le DGPC a tenu à rassurer le personnel de l’Unité aérienne du règlement du problème de la rémunération des pilotes et autres aux postes techniques spécifiques à l’instar des conducteurs.
 Il a également exhorté les soldats du feu à redoubler de vigilance et efforts, dans leurs missions de protection des personnes et des biens, tout en assurant la prise en charge de leurs préoccupations socioprofessionnelles et être à leur écoute ainsi que la poursuite de la modernisation de l’institution.
 Dans ce sillage le sous-directeur des Statistiques et de l’Information à la DGPC, le colonel Farouk Achour, a révélé, que le plan d’action de la protection civile pour l’année 2020 repose essentiellement sur la prévention et la sensibilisation tout en plaidant pour une prise de conscience collective des risques et l’instauration d’une culture de risques. Dans une déclaration à El Moudjahid il a souligné que l’année 2020 sera marquée par la mise en place d’un réseau national de collecte et d’analyse des statistiques. «C’est un outil qui constitue un guide pour la prise de décision. Il va fournir à toutes les institutions en rapport avec la sécurité publique, des banques de données fiables pour des interventions efficaces et efficientes pour un meilleur service public».
Interrogé sur la recrudescence des cas d’asphyxie au monoxyde de carbone  depuis le début de l’année, le colonel Farouk Achour a précisé  que les décès par asphyxie «sont dus à un manque de prévention en matière de sécurité, comme la mauvaise ou le manque de ventilation, la non-conformité des équipements, le mauvais montage et la mise en œuvre des équipements par un personnel non qualifié». Il a insisté sur la prévention et la conjugaison des efforts. «Nous avons mené des campagnes de sensibilisation ciblant essentiellement des bénéficiaires de nouveaux logements à travers les wilayas», soit les relogés, dans des appartements équipés d’appareils à gaz. Des caravanes de sensibilisation sont organisées également dans les régions les plus reculées. L’officier supérieur a également rappelé la diffusion de spots et dépliants en arabe, français et tamazight ainsi que l’animation d’émissions dans les radios locales.
quotidien El Moudjahid le 06/01/2020 par Neïla Benrahal

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/146690

Revue El HIMAYA
La video de l'actualité
spots de sensibilisation #corona virus #covid19