Conseil du jour

Suivez les bulletins météorologiques spéciaux (BMS) Nettoyer les regards d'assainissement et lesavaloires Enlever les Restes des matériaux de construction ne jamais les laisser sur les bordures de la rue Préparez une trousse de secours, une radio et des piles Ne pas s'aventurer de traversé les torrents ou de nager dans les crues Il fau

Météo
Météo

Les soldats du feu à l’honneur

LA NOUVELLE REPUBLIQUE

«Ce sont des gens debout jour et nuit mobilisés tout au long de l'année pour lutter contre les grands risques, séisme, inondations, feux de forêt, accidents de la route et domestiques, noyades et autres imprévus», a déclaré le directeur de la Protection civile à Tiaret lors de la Journée nationale des sapeurs et l’inauguration d’une école des cadets pour les futurs éléments créée dans l’objectif d’une formation de secouristes par groupe de classes à travers les établissements scolaires.

 

Au cours de cet grand évènement, les sapeurs-pompiers venus des quatorze unités éparpillées du vaste sol du Sersou qui œuvrent pour porter secours et assistance aux victimes en cas de catastrophes lors des journées portes ouvertes à la maison de la culture Ali Maachi lors de son allocution le colonel. «Ils symbolisent les valeurs républicaines de fraternité et de solidarité. Ils honorent aussi la nation à l'étranger, en participant activement à des missions de secours de populations en détresse après avoir subi la furia de la nature ou de l'homme. Eux, ce sont nos pompiers, notre fierté nationale. Nos éléments veillent jour et nuit pour porter secours à chaque être humain, et ce sont des soldats du feu devant tous les risques et les dangers avant de rendre hommage aux sapeurs morts lors des missions Comme à chaque 1er mars, nos pompiers font de la Journée mondiale de la Protection civile une fête remarquable et remarquée cette année est célébrée sous slogan «la protection des enfants, notre responsabilité».
Sur ce thème, le directeur Guessoum Abdelfattah a injecté le grand paquet avec l’ouverture d’une école des cadets sapeurs au niveau de la centrale et la mise des salles de sports équipées pour les amoureux des différentes disciplines avant d’honorer par les propres mains du wali Ben Touati Abdeslam les champions qui ont hissé l’emblème national dans les cieux du pays voisin le Maroc et sur l’autre continent asiatique Selon l’orateur, l’effectif sera renforcé prochainement par soixante-dix nouveaux éléments et deux unités secondaires pour assurer une couverture globale sur la superficie de la wilaya contre tous les risques, dangers ou catastrophes. Le délégation de l’exécutif a assisté à un programme riche et des stands d’expositions de chaque intervention sur l’ Organisation de manœuvres de sauvetage et de secourisme, notamment sur les différents risques (accidents de la route, accidents domestiques, extinction d’incendies et toutes techniques de sauvetage et de secours, montrant les moyens mis par la Protection civile ainsi que l’organisation des secours en cas de catastrophe ou d’accidents ainsi les sniffer en cas de séisme).
Avec un nouveau responsable, on assiste à une nouvelle feuille de sa tutelle sur des émissions à travers les ondes de la radio local, la sensibilisation des scolarisés, stagiaires (DEFP) et universitaires afin de réduire les différents risques et évoquer le rôle du secourisme de masse, considéré comme la première contribution du citoyen en matière de prise en charge des victimes en cas d’accidents. Après un long entretien avec les scaphandriers, le wali rejoint le stand où les démonstrations faites par les chiens de cette équipe cynophile ont émerveillé les présents qui ont vu ces chiens de secours et leurs maîtres en tenue noire. 
Avant la cérémonie des grades aux cent trente et un éléments, le wali Ben Touati Abdesalem a pris la parole félicitons cette institution sur sa mission noble et son bilan satisfaisant. Il a dans ce sens mis en avant le fait que c'est grâce aux orientations du chef de l'Etat Abdelaziz Bouteflika que la Protection civile algérienne a réalisé d'importants progrès en termes de professionnalisme et de modernisation qui lui ont valu la reconnaissance des autres continents lors des interventions. Une distinction de plus pour ces soldats du feu qui ont toujours honoré leur devoir que ce soit au plan national ou international. Ils étaient aux premières loges, au même titre que les autres corps des services de sécurité, lors de la décennie noire. Al Asnam (Chlef), Bab El Oued, Boumerdè. 
Ils étaient aussi là. Chaque été, pendant que les citoyens profitent du soleil, eux sont en train de combattre le feu, afin qu'il ne ravage pas nos forêts et nos villes, a indiqué le wali avant de saluer le corps de cette institution. Pour le bilan annuel remis à notre rédaction de la cellule de communication, on compte 21.020 interventions, dans les différents types d’interventions pour répondre aux appels de secours, suite à des accidents de la circulation, accidents domestiques, évacuations sanitaire, extinction d’incendies et dispositifs de sécurité, etc., a indiqué le colonel Guessoum Abdelfetah. 
Plusieurs accidents de la circulation ont été enregistrés durant cette période dont 770 ayant causé 29 personnes décédées sur les lieux d’accidents et 911 autres blessées, traitées sur place puis évacuées vers les structures hospitalières par les secours de la Protection civile. Au volet des interventions, les mêmes éléments ont évacué 71 personnes asphyxiées lors de 39 interventions avec le décès de 7 personnes.
Ce phénomène qui a poussé notre institution à sensibiliser la population à travers les ondes de la radio locale en collaboration avec les services concernés avant la période hivernale, a indiqué le directeur de la Protection civile. Par contre, les unités de la Protection civile ont procédé à l’extinction de plusieurs incendies de récoltes d’herbes sèches et arbres ces incendies ont causés des pertes estimés de 216 Ha de blé, 382 ha d’orge, 2 ha lentilles ,55.523 botes de foins et 3.846 arbres fruitiers ainsi plus de 40 ha des différents poches d’agriculture selon le communique avec 252 interventions durant la même année. Pour les incendies, on compte 70 domestiques avec l’évacuation de 18 victimes hors danger, 4 interventions à travers la zone industrielle, s’ajoutent les incendies déclenchés au parc roulant avec l’intervention de 61 au cours de la même année avec l’évacuation de 9 blesses.
Pour les scaphandriers ont repêché un seul cadavre durant la mémé année ce que relevé le bilan sur les 21.020 interventions. Partager une journée avec les soldats du feu, je dirai le contraire au scaphandrier muni de ses équipements car vivre sous l'ordre du numéro vert et de la «le grand voyage de l'enfer à la recherche du corps d'un jeune porté disparu dans les eaux du barrage». Devant ce petit écran suspendu au mur de la salle d'honneur, l'invité découvre d'autres chemins qui mènent vers les grands risques, à l'exemple du crime incendiaire. Pour les infrastructures, la wilaya de Tiaret a réussi de boucler la boucle avec la réalisation des nouvelles unités qui sont actuellement opérationnelles à travers le vaste sol du Sersou. 
«Vivre une journée avec les hommes bleus en face les grands risques et dangers vaut mieux que la série romancière des Mille et une nuits». Pour les athlètes affiliés à la Protection civile, un riche palmarès des différents disciplines, ce que nous avons constaté lors de cette journée dont deux champions l’un d’un titre africain et le second hisse l’emblème en Inde ont été décorés et deux chèques de 10 millions de centimes chacun ont été remis par le wali au duo pour récompense et encouragement.

http://www.lnr-dz.com/index.php?page=details&id=85778

Revue El HIMAYA
La video de l'actualité
sensibilisation sur le risque inondation